Steno

Steno bredanensis

Noms

POR : Caldeirão - ITA : Steno - SPAIN : Delfin de pico largo - GB : Rough-toothed dolphin - GER : Rauhzahndelphin NEDER : Snaveldolfijn - JAP : Shiwaha iruka

Description

Le sténo adulte mesure entre 2,1 et 2,7 m de long pour un poids variant de 120 à 160 kg. La longueur du nouveau-né est d’environ 1 m. La forme de la tête est unique : il n’existe aucune démarcation entre le long rostre étroit et la tête. Le dos, les pectorales, la caudale sont gris foncé, parsemés de taches étoilées blanches ou roses. Le rostre et le ventre sont blancs jusqu’au niveau de l’anus. De 20 à 27 paires de dents larges, rugueuses (du nom anglais de rough-toothed) et semi-coniques garnissent chaque mâchoire. Les lèvres sont blanches. Le sténo se nourrit de petits poissons et de calmars et même de certains poulpes pélagiques. Des études acoustiques on été faites en captivité. On a enregistré des cliquetis dont la fréquence varie de 0,1 à 200 kHz.

Observation

L’équipe Espaço Talassa à observé un groupe d’environ 50 Steno pour la première fois en Août 2010 au sud de Pico. Cette espèce avait été observé à plusieurs reprises dans les îles du groupe centrale pendant l’été 1995, époque pendant laquelle la température de l’eau de mer a été particulièrement élevée. En fait, cet animal est plutôt un habitué des zones tropicales et subtropicales, là où la température de l’eau baisse rarement en dessous de 25°. L’espèce a été observée en Août 2010 par l’équipe Espaço Talassa. Un group composé d’environ 50 individues, au sud de l’île de Pico. Il est difficile à observer, car il peut rester immergé jusqu’à 15 minutes. De plus c’est un nageur rapide, il peut atteindre 15 nœuds. Il aime à chevaucher la lame d’étrave des bateaux rapides avec qui il fait la course mais moins volontiers que d’autres espèces comme le dauphin tacheté de l’Atlantique. Dauphin grégaire, il se déplace en groupe de 10 à 20 individus, ou plus. On l'observe parfois associé à des globicéphales, des grands dauphins ou des dauphins tachetés. On peut d’ailleurs le confondre facilement avec ces deux dernières espèces. Ce sont surtout la couleur blanche du contour du bec aplati et la présence de taches blanches ou roses sur le dos qui permettent de l’identifier.

Cétacés référencés aux Açores